Petit Guiliana ben ezra.jpg

DOUBLE PLATEAU : MARK GUILIANA / ADAM BEN ERZA SOLO

Thursday 2 april 2020
Théâtre Lino Ventura 8:30 PM

Book your tickets

Share on :
Facebook Twitter Google plus

Biography

DOUBLE PLATEAU 

MARK GUILIANA :

Mark Guiliana est reconnu comme l’un des batteurs les plus charismatiques, admirés et demandés, du jazz au rock en passant par l’électro, grâce à sa rythmique sophistiquée et son instinct créatif. Cet avant-gardiste a créé une nouvelle dimension de l’instrument, alliant la virtuosité de la batterie pure et la modernité des beats et procédés électroniques. Avec son projet ‘Beat Music’, le groupe électronique mené par Guiliana, réunissant un panel de guests, un groove tranchant et un esprit fusion, donnant au projet une atmosphère cinématographique, Guiliana tire les ficelles grâce à son son unique et ingénieux. Marier la précision de la musique électronique et l’essence du jazz qu’est l’improvisation, c’est l’objectif de ‘Beat Music’.

All about Jazz l’a surnommé « le poète du rythme venu d’un autre monde, l’un des rares à pouvoir chevaucher les carcans créatifs et brouiller la frontière qui oppose musique électronique et acoustique ». Une chose est sûre, Mark Guiliana s’est imposé sur cette dernière décennie comme un des batteurs les plus influents de sa génération.

ADAM BEN EZRA : 

Nouveau phénomène de la contrebasse et multi-instrumentiste, Adam Ben Ezra vient s’ajouter à la liste des jazzmen israéliens extrêmement talentueux, se taillant une place unique dans le paysage musical international d’aujourd’hui.

Le terme « multi-instrumentiste » n’est pas galvaudé dans son cas, au contraire : violon, guitare, piano, clarinette, oud, flûte, contrebasse, tous ces instruments sont largement pratiqués par ce virtuose. Il s’inspire de héros aussi divers que Bach, Sting ou Chick Corea, en intégrant dans ses compositions des éléments de musique jazz, funk, latine et méditerranéenne.

Au faîte de sa carrière, Adam sortira son 3ème album « Hide and Seek » en mars 2020. Pour ce faire, en étroite collaboration avec le célèbre producteur New Yorkais Isaac DaBom, l’album est né à l’issue de deux mois de travail ainsi que d’une période d’enregistrement d’un mois (durant laquelle Adam a joué pratiquement tous les instruments). L’album associe des influences jazz, funk, R&B, électronique et du Moyen-Orient à son propre langage musical, offrant un son riche, fruit d’un mélange unique de genres et beaucoup de groove.

Il n’est pas exagéré de dire que cet album est la meilleure œuvre d’Adam Ben Ezra à ce jour.